Wednesday, July 12, 2006

Le cauchemar de Darwin "l'incubo di darwin"

J'ai récemment vu ce documentaire : Darwin's Nightmare. Quel cauchemar ! Les images reviennent me hanter encore de temps en temps, une semaine après, elles bousculent ma quiétude ordinaire. Quelques fois j'ai honte de mon humanité. C'est le portrait accablant de la mondialisation sauvage tel que pratiquée par le monde corporatiste que nous, humains, subissons sans pouvoir trop y changer grand chose. Telle une fatalité divine, la loi du plus fort est toujours la bonne, plus aujourd'hui qu'elle ne l'a jamais été. En prenant un simple exemple, sans verbiage volubile à la Michael Moore, le documentariste nous montre les choses telles qu'elles, la misère ultime qu'engendre l'exploitation des ressources des pays pauvres, l'insoutenable réalité du transfert de la richesse du sud vers le nord. La faim, le sida, la prostitution, la misère, la souffrance, ... Nous sommes tous responsables. Les pays riches sont finalement comme ces perches du Nil, poissons carnivores introduits artificiellement dans le lac Victoria. Ces poissons ont presque anéanti la faune du lac au point qu'ils en arrivent à s'auto-dévorer. Il y a un là un parallèle fort remarquable : les pays riches sont les perches du Nil, les pays pauvres les petits poissons indigènes. Les pauvres se laissent exploiter, dévorer, c'est dans l'ordre "naturel" des choses : survival of the fittest, vous avez compris. Le problème est que les ressources ne sont pas infinies. Un jour les riches se transformeront en cannibales auto-dévorants, c'est inévitable. Le lac sera vide, mort. Le film est tellement lourd, surchargé d'idées, de paraboles et autres hyperboles, qu'il est difficile d'en parler autrement que de recommander à chacun de le voir... et d'y réfléchir surtout.

1 comment:

Sitenreveuxyenrena said...

T'as plus qu'a devenir staight edge.